Formation installation du projet de télémédecine « Suivi des Maternités » en aout 2017

Phase I du projet pilote en exploitation autonome depuis septembre 2017 

Vidéo reportage de la formation des soignants, des experts et des techniciens à l’Université Cheikh Anta Diop et installation à la maternité de Ndiarème et à l’hôpital Roi Baudouin De Guédiawaye.

C’est le lundi 14 aout, que le premier acte de télémédecine a été réalisé sous la forme d’une TéléConsultation Pré Natale pour une femme enceinte qui s’est présentée à la maternité. 

Toutes les étapes d’une consultation traditionnelle ont été réalisées à distance : accueil, écoute, interrogation, observation, examen clinique, examen échographique avec visualisation du bébé et de son activité cardiaque, conseils et recommandations à la femme enceinte pour son prochain rendez-vous de TCPN (au lieu de CPN). 

C’est une grande satisfaction, une grande récompense et un véritable retour d’investissement pour l’association Kassoumaï que je représente, pour les partenaires et les formidables personnes qui travaillent avec moi depuis près de 3 années pour initier le projet pilote. 

Ce n’est pas un aboutissement, ce n’est que la première étape concrète d’un projet ayant pour but de réduire la mortalité infantile et maternelle est de contribuer à améliorer l’accès aux soins. Ce projet de téléenseignement Télémdecine fera référence au niveau national et international si nous le menons à terme ensemble. 

Lors des formations que nous avons réalisées : mardi pour les ingénieurs et les experts télésanté du MESR et du MSAS, mercredi pour les Médecins de l’Hôpital de Guédiawaye, les Soignants de la maternité Ndiarème, les médecins du Centre d’Excellence Africain pour la Santé de la Mère et de l’Enfant dirigé et pour les médecins du CIRET (Centre Interdisciplinaire de Recherche et d’Expertise en Télémédecine de l’UCAD)  

Pr Soukeye Dia Tine coordinatrice du projet télémédecine téléenseignement

Nous avons terminé le cycle de 3 journées de formation jeudi pour les techniciens et les experts en système d’information du MESR et du MSAS.  

Lors de ces 3 journées, avec 3 formations adaptées en fonction du profil des participants, nous avons tenté d’apporter avec le Professeur Jacques Cinqualbre, Madame le Pr Soukèye Dia Tine, Madame le Pr Mbayang Niang, Gustavo Acosta et moi-même une formation/information qui avait pour objectif de partager la compréhension et la vision d’un projet précis qui s‘inscrit dans une démarche globale. Nous espérons avoir répondu aux attentes des participants qui n’ont pas caché leur intérêt et leur enthousiasme. 

 Remerciements à Monsieur le Ministre Monsieur Mary Teuw Niane qui a immédiatement compris tout l’intérêt du projet de télémédecine que nous proposions de mettre en œuvre en capitalisant sur le réseau très haut débit de l’UVS pour les ENO et qui a demandé à Mme Soukèye Dia Tine d’accompagner la délégation conduite par Monsieur Aliou Sall à Strasbourg début novembre 2014.  

Aliou Sall Maire de Guédiawaye Ramata, Ba Directrice Hôpital Roi Baudouin, Pr Soukèye Dia Tine Coordinatrice du projet « télémédecine téléenseignement », les représentants des ministères de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, de la Santé et de l’Action Sociale, Jeannot Allouche coordinateur du projet « suivi des maternités » pour l’association Kassoumaï.

Grand merci au Professeur Soukèye Dia Tine qui est la partenaire la plus efficace, pugnace, loyale, sans faille avec qui nous travaillons depuis 2014. 

C’est avec la vision de Mr Mary Teuw Niane que le projet de télémédecine est devenu un projet de Télémédecine Téléenseignement ou un projet de Téléenseignement Télémédecine selon que l’on se situe du côté Santé ou du côté Enseignement.  

C’est le MESR qui a initié la synergie avec le MSAS en prenant l‘initiative de réunir à Saly en décembre 2015 les représentants de l’ADIE, de la Mairie de Guédiawaye, du MSAS et du MESRI afin de constituer le comité exécutif et le comité de pilotage du projet Télémédecine Téléenseignement. 

Un des objectifs de l’atelier était de formaliser et soumettre aux juristes de 2 Ministères présents les drafts de l’arrêté ministériel et des conventions de partenariat.  

C’est une véritable filière de formation à la télémédecine pour les professionnels de Santé (médecins, et soignants) qui s’initie et qui pourrait être dispensée dans les ENO. 

Merci aussi à Aliou Sall qui (avant d’être Maire) nous a permis de rencontrer les autorités Sénégalaises en octobre 2014 : le Premier Ministre Mr Ndionne, le directeur des hôpitaux et son équipe ainsi que le Ministre de l’ESR et son équipe.  

Le projet initial a changé de périmètre et comme l’ENO de Guédiawaye n’était pas exploitable il a été décidé en comité de pilotage de novembre 2016 de réaliser le projet pilote avec la maternité Ndiarème et les médecins Gynécologues de Roi Baudouin de Guédiawaye. 

Ce changement de périmètre nous a permis de valider la possibilité d’étendre le Très Haut Débit du réseau géré par l’ADIE dans un rayon de 20 kms de chacun des 50 ENO pour les 45 départements du Sénégal, ce qui augure de formidables possibilités au niveau de l’extension du dispositif aux établissements et aux professionnels des acteurs de santé dans les districts sanitaires. 

Merci à l’ADIE à son DG Mr Cheikh Bakhoum qui a dès le début mis ses équipes à disposition du projet et merci à Doudou Seydi Ndiaye qui a mis en production les points d’accès entre le réseau de l’ADIE et l’hôpital et la maternité Ndiarème. Il nous reste à obtenir la qualité de service avec l’affectation d’un débit garanti pour que nous puissions mettre en exploitation le premier dispositif et les suivants. 

N’oublions pas HOPI Médical et le Professeur Cinqualbre génie et humaniste qui est l’inventeur des solutions développées et fabriquées par ses équipes et les équipes de Damien Uhlrich dont Gustavo Acosta. 

Sans l’environnement logiciel, les équipements ne seraient que de simples objets inertes. 

Toutes les conditions sont donc réunies pour réaliser un projet sans équivalent à ce jour et je serai heureux que nous puissions ensemble continuer à mener la réflexion et l’extension du projet dans une vision globale en capitalisant sur l’existant dans la continuité de la synergie initiée autour de ce premier projet pilote. 

Participants à la formation télémédecine : 

  • Ingénieurs et techniciens du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation MESRI/CRSI : 
  • Abdoulaye BARRO – Ingénieur ; 
  • M. Amy FALL NDIAYE – Ingénieur ; 
  • M. Mamadou GAYE SAMB – Ingénieur ; 
  • M. Ass Malick GUEYE – Ingénieur ; 
  • M. Babacar NDIAYE – Ingénieur. 
  •  Soignants et techniciens du Ministère de la Santé et de l’Action Sociale MSAS : 
  • M. Kevin Cheikh ASSANE – Technicien supérieur en imagerie médicale CH Régional de Kolda ; 
  • Mme. Diacko Abdoulaye Niang – Technicien supérieur en imagerie médicale CH Roi Baudouin de Guédiawaye ; 
  • Mme. Alima Diop Niang – Maîtresse Sage-femme Maternité de Ndiarème ; 
  • M. Alioune Gueye – Ingénieur informaticien du CH Roi Baudouin de Guédiawaye.  

Participants à la formation technique : 

  • Mr Gustavo Acosta HOPI Médical (formateur) 
  • M. Kevin Cheikh ASSANE CH Régional de Kolda ; 
  • Mme. Diacko Abdoulaye NIANG CH Roi Baudouin ; 
  • M. Babacar NDIAYE MESRI/CRSI ; 
  • M. Mamadou GAYE SAMB MESRI/CRSI ; 
  • M. Ass Malick GUEYE MESRI/CRSI ; 
  • Mme. Amy FALLNDIAYE MESRI/CRSI ; 
  • M. Alioune GUEYE CH Roi Baudoin Guédiawaye ; 
  • M. Abdoulaye BARRO MESRI/CRSI ; 
  • M. Yatma THIAM OUMOU Leader Equipement Distribution ; 
  • M. Sow UVS ; 
  • M. Adama Diallo UVS Directeur des Espaces Numériques Ouverts (ENO);  
  • M. Yatma Thiam – Directeur technique Oumou Leader Equipement Distribution. 

Organisateurs et formateurs : 

  • Mme le Professeur Soukèye Dia Tine Cooridnatrice du projet télémédecine téléenseignement du MESRI ; 
  • Mr Amadou Thierno Gueye Directeur Général de la Recherche du MESRI ; 
  • Mr Jeannot Allouche Association Kassoumaï ; 
  • Mr Professeur Jacques Cinqualbre Hopu Médical ; 
  • Mr Gustavo Acosta ingénieur bio médical Hopi Médical 
Mr Amadou Thierno Gueye Directeur Général de la Recherche et Monsieur Jean Charles Moreau Directeur du Centre d’excellence Africain pour la santé de la Mère et de l’Enfant.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.